La norme NFC 15 100

La NF C 15-100 est le référentiel qui permet d’assurer la sécurité, le bon fonctionnement des installations électriques basses tension et les besoins normaux des usagers.
Cette nouvelle version s’inscrit dans la continuité des précédentes en prenant compte :

  • les besoins actuels des exploitants et usagers                                                               
  • l’évolution des pratiques et de la mise en oeuvre des matériels                                              
  • l’évolution des matériels

 Les principales évolutions sont les suivantes :

  • dispositif différentiel à courant résiduel de type A obligatoire pour les matériels susceptibles de générer des courants à composante continue,
  • mise en oeuvre de parafoudre dans certain cas,
  • prise en compte dans le dimensionnement du conducteur neutre des courants harmoniques,
  • contrôleur permanent d’isolement pour la surveillance des matériels hors tension,
  • introduction du coefficient 3 entre la sensibilité de deux DDR placés en série pour assurer une sélectivité totale (voir Pxxx),
  • évolution des volumes des salles d’eau,
  • pour les établissements agricoles : protection 30 mA généralisée à tous les socles de prise de courant,
  • pour les parcs de caravanes : 4 socles de prises de courant par coffret, protégés individuellement par un disjoncteur différentiel de sensibilité 30 mA,
  • sectionnement du fil pilote obligatoire pour les installations de chauffage électrique.

Normes pour l’habitat

Pour l’habitat, cette nouvelle version prévoit également les dispositions suivantes :

  • Protection des circuits
  • choix des sections des dits circuits                
  • équipement minimum obligatoire

               

Une installation doit pouvoir présenter un nombre suffisant de points d’utilisation pour assurer les besoins normaux des usagers à savoir au minimum ceux indiqués dans le tableau ci-dessous.

Les sections des conducteurs de circuits doivent être déterminées en fonction des puissances installées avec les valeurs minimales indiquées dans le tableau ci-dessous, et protégées par un dispositif de protection dont le courant assigné est égal à la valeur indiquée dans ce même tableau.

Nature du circuit

Section mini des conducteurs en cuivre en mm2

Courant assigné maxi In en A

Equipement – Conditions d’installation

disjoncteur

fusible

Eclairage

1,5

16

10

8 point d’éclairage maximum par circuit, 

2 circuits minimum dans les logements supérieur à 35 m2.

Chaque local doit être équipé au moins d’un point d’éclairage (ce point d’éclairage doit être
placé au plafond dans la cuisine, les chambres et séjour).

Cette disposition ne s’applique pas aux annexes non attenantes (abris de jardin, garage…).

1 point d’éclairage doit être prévu par entrée principale et de service,

1 circuit spécialisé pour l’éclairage extérieur non attenant au bâtiment.

Prise de courant 20 A

2,5

20

16

8 socles maxi par circuit

Prise de courant 16 A

1,5

16

interdit

5 socles maxi par circuit

       

Le nombre minimal de socle de prises de courant 16 A doit être : 

3 par chambre,

1 par tranche de 4 m2 avec un minimum de 5 dans le séjour,

6 non spécialisés dans la cuisine dont 4 à répartir au-dessus des plans de travail. Ces socles ne
sont pas installés au-dessus du bac de l’évier ou des plaques de cuisson.

1 au moins dans les autres locaux supérieur à 4 m2 et les circulations, à l’exception des WC
et annexes non attenantes (abris de jardin, garage…).

Prise de courant commandée

1,5

16

10

1 interrupteur de commande pour 2 prises maxi (situées dans la même pièce), 

1 télérupteur, contacteur ou autre dispositif similaire peut commander plus de deux socles.

Prise de courant spécialisée 16 A ou circuits spécialisés

2,5

20

16

3 circuits (1) au moins destinés à alimenter des appareils du
type lave-linge, lave-vaisselle, four, congélateur, sèche-linge 

1 circuit doit être prévu pour chaque gros appareil électroménager supplémentaire.

VMC, circuit d’asservissement tarifaire, fil pilote, gestionnaire d’énergie

1,5

2

interdit

La protection associée à la VMC peut être augmentée jusqu’à 16 A (cas particuliers) Le circuit
VMC doit comporter un dispositif d’arrêt Le disjoncteur dédié assure cette fonction.

Plaque de cuisson ou cuisinière

6 monophasé

32

32

1 circuit spécialisé doit être prévu (boîte de connexion ou socle de prise de courant)

2,5 triphasé

20

16

Four indépendant

2,5

20

16

circuit spécialisé (boîte de connexion ou socle de prise de courant)

Chauffe-eau

2,5

20

16

Circuit spécialisé

Convecteurs, panneaux radiants (monophasé)

2250 W
4500 W
5750 W
7250 W

1,5
2,5
4
6

10
20
25
32

10
16
20
25

Nombre d’appareils limités par la somme des puissances

Plancher chauffant (monophasé)

1700 W
3400 W
4200 W
5400 W
7250 W

1,5
2,5
4
6
10

16
25
32
40
50

interdit !

Seuls des disjoncteurs doivent être utilisés pour la protection contre les surintensités

Maison individuelle 130 m2

Note : la gestion du chauffage n’est pas traitée.

 

Note (1), parafoudre de tête : obligatoire dans certains cas. Lorsqu’un parafoudre est mis en œuvre sur la partie puissance, il est recommandé d’en installer un sur le réseau de communication.
Note (2), sectionnement du fil pilote en provenance du gestionnaire de chauffage.

Afin d’équilibrer la charge, les circuits sont judicieusement répartis en aval des DDR. Pour préserver l’utilisation d’au moins un circuit dans une même pièce, il est recommandé de protéger les circuits des prises de courant et d’éclairage de cette pièce par des DDR différents.

Lorsque l’emplacement d’un congélateur est défini, il convient de prévoir un circuit spécialisé soit protégé par un DDR 30 mA, de préférence à immunité renforcée spécifique à ce circuit (type HI) Note (3), soit alimenté par un transformateur de séparation, afin de pallier les conséquences sanitaires sur les aliments, consécutives à des coupures indésirables.
La protection différentielle des circuits extérieurs alimentant des installations et des matériels non fixés au bâtiment doit être distincte de celles des circuits intérieurs.

 

(3) Type HI (Haute Immunité) :
Les produits à « immunité renforcée » réduisent les cas de déclenchements intempestifs lorsqu’ils protègent les équipements générant des perturbations (micro-informatique, congélateur…). Dans le cas du congélateur ou de l’informatique, cette protection HI est recommandée.

Meilleurs électriciens à Drancy